lame damas couches

À quoi correspond le nombre de couches d’une lame damas ?

Quand on s’intéresse aux lames en acier damas des couteaux santoku, on est vite confronté à des descriptifs produits qui vantent le nombre de couches de la lame. Mais à quoi ça correspond le nombre de couches d’une lame damas ? Combien de couches une lame en damas doit-elle avoir ?

Pourquoi les lames en acier damas ont plusieurs couches ?

Si les lames damas sont constituées de plusieurs couches d’acier, c’est parce que c’est lié au mode de fabrication de ces lames.
En effet, pour obtenir une lame damas, il faut souder entre elles différentes couches d’aciers, dont certains qui ont une teneur élevée en carbone.
C’est la succession de ces différentes couches d’acier qui donnent aux lames damas leurs caractéristiques, et ces superbes motifs sur la lame, appréciés des connaisseurs en coutellerie.

Le nombre de couches d’une lame damas correspond donc au nombre de couches d’aciers qui la constituent.

La fabrication des lames damas : explications d’un forgeron

Combien de couches doit avoir une lame en acier damas ?

Le nombre de couches de la lame aura une influence sur la difficulté du forgeage. En effet, il est plus long de forger une lame avec 128 couches d’acier qu’avec 60 couches.
De plus, le nombre de couches aura une influence sur le motif créé. Une lame avec peu de couches aura un motif moins complexe, avec de plus larges aplats. Alors qu’une lame damas avec beaucoup de couches aura un motif plus travaillé, ressemblant à des gouttes.
Là encore, le motif varie en fonction du mode de fabrication de la lame damas, et du rendu que veut obtenir le forgeron.

Ainsi, à vous de voir ce que vous préférez comme motif damas.

Par ailleurs, une lame damas avec moins de couches d’acier sera moins flexible.
En effet, l’acier damas peut aussi être utilisé pour apporter de la flexibilité à une lame dure, les couches d’acier formant le damas ayant une dureté HRC inférieure aux coeurs de lame des couteaux japonais.
Ceci est en effet particulièrement le cas avec les lames des couteaux japonais, qui ont souvent une dureté de plus de 58 HRC sur l’échelle de Rockwell.
Dans ce cas, avoir un acier damas avec au moins 50 couches peut permettre de rendre votre couteau japonais moins cassant.