🇯🇵 Le guide complet sur le couteau Santoku 🇯🇵

Utilisation, utilité, quel couteau japonais acheter ?

Vous vous intéressez au couteau japonais santoku ? Vous êtes professionnel ou amateur de cuisine ? En lisant ce guide complet sur le couteau santoku, vous saurez tout à propos de ce couteau de cuisine originaire du Japon.

Meilleure vente Amazon

Couteau santoku Shan-Zu

La meilleure vente Amazon

Le couteau Shan-Zu, c’est tout simplement la meilleure vente sur Amazon. Le santoku le plus vendu, et le mieux noté !

Voir le prix sur Amazon

C’est quoi un couteau santoku ? Une définition ?

Vous ne savez pas ce que c’est qu’un couteau santoku ? C’est un couteau de cuisine originaire du Japon qui permet de réaliser des recettes de cuisine.
Il existe plusieurs types de couteaux de style japonais. Le couteau santoku est le plus polyvalent des couteaux de cuisine japonais.

Le Santoku est généralement utilisé pour couper les légumes en tranches et en dés. Il a été inventé au Japon et se traduit littéralement par “Trois vertus” ou “Trois usages”. Les trois objectifs sont de couper, trancher et hacher. C’est un couteau de cuisine japonais d’une longueur d’environ 15 cm, avec un bord droit et une pointe légèrement incurvée. Leur lame a un ventre légèrement arrondi, communément appelé courbe en “S” ou profil en “U”.

À quoi sert un couteau santoku ?

Quelle est l’utilité d’un couteau de cuisine japonais santoku ? Eh bien ces couteaux servent à couper des aliments pour réaliser des recettes de cuisine notamment.
Leur polyvalence vous permet de réduire le nombre d’ustensiles dans votre cuisine. Ils ont en effet été créés pour les personnes qui aiment utiliser un seul ustensile pour préparer la viande et les légumes. Il s’agit de couteaux de cuisine polyvalents, parfaits pour trancher, couper en dés et hacher. Il peuvent être utilisés aussi bien par les gauchers que par les droitiers, ce qui en fait un atout majeur pour toute cuisine.

Ainsi, un Santoku est un couteau de cuisine polyvalent originaire du Japon, conçu pour trancher la viande, les légumes et les fruits. La lame est généralement de forme rectangulaire et se termine en pointe. Elle mesure généralement entre 180 mm et 210 mm (7 pouces – 8 pouces) de long. Ces couteaux sont des exemples de la coutellerie japonaise.

C’est pour couper quoi ?

Aliments et couteau santoku
Ils peuvent tout couper !

Comme nous l’avons vu, un tel couteau de cuisine est très polyvalent. Alors concrètement, que peut couper un couteau santoku ? Viandes, légumes, fruits et poissons peuvent être coupés sans problèmes.
Ils peuvent donc couper une large variété d’aliments, ce qui peut être très utile dans le cadre de la réalisation d’une recette de cuisine.

De plus, ils ont une dureté d’acier supérieure aux couteaux européens habituels. Ainsi, il ne faut pas couper d’aliments très durs comme des os avec une lame d’une dureté HRC supérieure à 58, comme c’est le cas généralement pour les santoku.
En effet, plus un acier est dur, plus il tient l’affutage, mais plus il est cassant.

Bon rapport qualité-prix

Santoku Kirosaku

Lame damas, très bons avis

Le couteau Kirosaku, c’est un superbe santoku avec une lame en acier damas pour un très bon rapport qualité-prix.

Voir le prix sur Amazon

Comment utiliser un tel couteau ?

Ces couteaux s’utilisent t-ils comme les couteaux européens classiques ? Ou y a t’il une manière spécifique d’utiliser un couteau santoku ?

Les couteaux Santoku sont présents dans la plupart des cuisines, et peuvent être utilisés pour une grande variété de tâches de coupe. Ils sont en effet conçus pour être des couteaux de cuisine polyvalents, bien que certains cuisiniers préfèrent les utiliser pour trancher le poisson ou la volaille uniquement. La lame mesure généralement 15 cm de long et son extrémité est plus large que celle de la plupart des couteaux de chef. Le bord est affûté sur les deux faces de la lame.

Si vous en achetez un, vous pourrez donc l’utiliser comme ustensile de cuisine de découpe d’aliments, pour tous ou presque tous les aliments.

Ce sont des couteaux de cuisine qui excellent dans la découpe des légumes. Ils s’utilisent généralement avec une méthode de “chopping” pour couper des légumes. Ce mouvement, c’est un balancement du couteau de haut en bas avec une vitesse rapide. Ainsi, ces couteaux frappent la planche à découper régulièrement avec un son “chop chop chop”.

Vous pouvez tenir votre couteau santoku de plusieurs manières différentes. Vous pouvez utiliser une prise en main supérieure, comme pour un couteau à découper, ou une prise en main inférieure, comme pour un couteau d’office. L’une ou l’autre de ces manières convient pour couper les légumes et les fruits.

La lame du couteau s’incurve vers le haut pour faciliter le ramassage des légumes coupés sur la planche à découper et leur transfert dans une casserole ou une sauteuse. Elle est étroite afin de pouvoir couper dans les espaces réduits. C’est un excellent ustensile de cuisine polyvalent dont chaque cuisine a besoin. La chose la plus importante à retenir lors de l’utilisation d’un santoku est de garder vos doigts éloignés du bord tranchant bien affûté. Vous pouvez au besoin utiliser comme accessoire un gant anti-coupure.

Les lames en acier damas, c’est quoi ?

Certains santoku ont une lame en acier damas. Le damas est une superposition de couches d’aciers différents. Ces différentes couches créent sur chaque lame un motif unique.

Ces couteaux forgés en damas coûtent plus cher que les couteaux sans damas.
En effet, les lames damassées sont très appréciées des connaisseurs en coutellerie.

L’acier damassé est unique car il est forgé en combinant deux métaux. Une fois les deux morceaux de métal combinés, ils sont tordus ensemble de manière à créer le motif Damas. Ainsi, les lames en acier damassé sont fabriquées en superposant différents types de métal pour obtenir le résultat souhaité.

Un couteau santoku avec un vrai motif damas, c’est donc davantage qu’un couteau de cuisine utilitaire : c’est une véritable oeuvre d’art de la coutellerie japonaise. Un superbe cadeau à s’offrir ou à offrir.

Oshiwa

Comment trouver un bon santoku à acheter ?

Homme cherchant un couteau santoku sur une plage
Y aurait-il un santoku là-bas ?

Vous voulez acheter un couteau santoku ? Quand on commence à s’intéresser à ces couteaux, on se rend vite compte qu’il en existe un large choix de types et de marques. Alors, qu’est-ce qui différencie ceux présents sur le marché ? Comment expliquer les différences de prix ? Comment trouver un bon santoku ? Où en trouver pas cher, au meilleur prix ?

  • Voulez-vous acheter un couteau en acier damas ?
  • Avec un manche en bois précieux ?
  • Vous en voulez un provenant du Japon, ou provenant de Chine ?
  • Quelle qualité d’acier voulez-vous ?
  • Combien de temps voulez-vous le garder ?

Répondre à ces questions vous permettra de savoir si vous voulez acheter un couteau santoku de qualité.
Si tel est le cas, alors il vous faudra sélectionner pour votre achat les couteaux qui répondent à vos critères, c’est à dire aux réponses à ces questions. 
Lisez donc les descriptions et les caractéristiques des fiches produit des couteaux de cuisine japonais qui vous plaisent. Remplissent-ils vos critères ? Le prix est-il dans votre budget pour cet achat, ce cadeau ?

Quelle taille pour un santoku ?

Quand on parle de la taille d’un couteau, on prend en compte la taille de la lame uniquement. Le manche n’est donc pas compris dans la taille. Généralement, la taille de la lame d’un couteau santoku est comprise entre 16 et 18cm. C’est en effet un bon compromis entre longueur et maniabilité.

Ainsi, faites attention quand vous souhaitez choisir un de ces couteaux : la taille mentionnée dans la fiche produit est la taille de la lame uniquement.
Vous pouvez comparer cette taille avec celle de vos couteaux de cuisine actuels si vous avez de quoi les mesurer à la maison.

Faut-il avoir une lame alvéolée ?

Vous l’avez peut-être déjà remarqué dans vos recherches : certains couteaux santoku ont des alvéoles sur la lame. Pourquoi ?
Eh bien car ces alvéoles permettent aux aliments de se détacher plus facilement de la lame.

En effet quand on coupe des aliments, il arrive fréquemment que ceux-ci restent collés à la lame, ce qui fait perdre du temps.
Avec des alvéoles, les aliments se détachent plus facilement et ne collent pas.

Si vous avez pour habiture de couper des légumes, des pommes de terre, alors des alvéoles peuvent être un bon choix pour votre utilisation.

Quel santoku acheter ?

Couteau santoku et poivrons

Vous ne savez pas quel santoku choisir ? Il y a en effet aujourd’hui beaucoup de choix, que ce soit en matériaux et en marques.

Pour savoir quel santoku vous devriez acheter, vous devriez vous questionner sur l’utilité que vous ferez de votre couteau.
Avez-vous déjà beaucoup de couteaux de cuisine, ou sera-t-il le seul que vous aurez ?

Si vous avez déjà de nombreux couteaux de cuisine, chacun spécialisés dans un usage spécifique, cet achat peut vous permettre d’utiliser moins de couteaux au quotidien.

Si vous n’avez pas encore de vrais couteaux de cuisine, alors il est un excellent choix : il est en effet très polyvalent et vous permettra de réaliser toutes vos recettes préférées.

Ainsi, pour savoir quel couteau santoku vous offrir, vous pouvez répondre à ces questions qui orienteront votre choix :

  • Quelle sera l’utilité de ce couteau dans ma cuisine ?
  • Est-ce que je veux un beau couteau ?
  • Quel est mon budget ?
  • Avec ou sans motif damas ?
  • Manche en bois précieux ou en synthétique ?
  • Couteau made in Japan ou made in China ?
  • Acier Japonais, Européen, Chinois ?
  • Un santoku d’une marque connue ?
  • Si c’est pour un cadeau : que voudrait comme critères la personne le recevant ?

Quel est le prix de ces couteaux de cuisine polyvalents ?

Il y a beaucoup de couteaux santoku différents sur le marché. Alors, quel est le prix d’un couteau santoku ? Eh bien le prix d’un couteau dépend de nombreux critères :

  • La qualité de l’acier
  • La présence ou non d’un damas sur la lame
  • Un manche en bois précieux ou pas
  • Le lieu de fabrication du couteau
  • La notoriété de la marque le commercialisant
  • La qualité de fabrication
  • La rareté du couteau

Ainsi, on peut trouver des couteaux santoku à 5€, comme des couteaux santoku à plusieurs centaines d’euros. C’est très variable et ça dépend des critères de qualité listés ci-dessus. Si vous voulez en acheter un pas cher ou à plus de 100€, vous en trouverez facilement. Seulement vous n’aurez pas la même qualité de matériaux et de construction.

Comment affûter ses couteaux ?

Vous avez acheté un couteau japonais santoku, et vous vous demandez comment l’affuter ? 
Généralement, pour affuter un couteau santoku, on utilise un fusil ou une pierre à aiguiser.

Le fusil permet d’aiguiser ou d’affuter la lame avec plus ou moins d’efficacité selon la matière du fusil.
Ainsi, les fusils en céramique ou en diamant retirent plus de matière à la lame du couteau, ce qui permet un affutage plus efficace.
Les fusils en métal servent surtout à redresser le fil de la lame, ils ne sont pas assez abrasifs pour pouvoir affuter une lame.

Les fusils sont généralement utilisés pour entretenir régulièrement le tranchant d’une lame en redressant le fil de la lame.

Les pierres à aiguiser, quant à elles, permettent d’affuter efficacement les lames. Ainsi, si votre couteau est émoussé, vous devrez en reprendre le fil avec une pierre à aiguiser. Il existe plusieurs grains.

Enfin, le stop d’affutage ou bande de cuir permet d’obtenir un tranchant rasoir.

Apprenez-en plus sur la manière d’affuter un couteau santoku.

Couteau de chef ou santoku, quel couteau acheter pour sa cuisine ?

Le couteau de chef européen est l’équivalent du santoku en occident. En effet, ces deux couteaux sont connus pour leur polyvalence en cuisine.

Alors que choisir entre un couteau de chef ou un couteau santoku ?

Cela dépend de votre utilisation. Découpez-vous principalement des viandes et des poissons, ou alors des légumes ?
Généralement, le couteau de chef est plus adapté pour la découpe de viandes. En effet la lame des couteaux de chef européens est souvent plus longue que celle des santoku, avec au minimum 18cm de longueur de lame.
Ceci permet de couper plus facilement de larges aliments.
De plus, le couteau de chef a une pointe au bout de la lame. Cette pointe permet de plus facilement couper de la viande.

Le santoku lui est plus maniable, et permet un mouvement de “chopping”. Ainsi, il est plus adapté pour la coupe de légumes. La lame est généralement plus courte et plus large que celle d’un couteau de chef et le bord n’est pas aussi tranchant – parfait pour hacher et couper les légumes en dés. Il peut également être utilisé pour trancher la viande et couper les légumes en julienne.

Le santoku est un couteau polyvalent parfait pour hacher, émincer et trancher les viandes, les légumes, les fruits et le poisson. En fait, c’est le plus occidental des couteaux japonais. La lame est généralement plate, avec un tranchant biseauté et une pointe à l’extrémité. Un couteau Santoku est donc un outil de cuisine tout-en-un. Contrairement à un couteau de chef, il n’excelle pas dans une seule tâche. Au contraire, le Santoku fait tout bien et est parfait pour ceux qui aiment faire un peu de tout dans la cuisine. Ceci notamment grâce à son bord creusé qui vous permet de produire des tranches fines et à sa lame incurvée.

Santoku ou nakiri, lequel devriez-vous acheter ?

Le santoku, comme le nakiri, sont tous deux des couteaux de cuisine qui excellent en dans le tranchage de légumes.
Alors, quel couteau choisir entre les deux ?

Cela dépend si vous souhaitez un couteau pour la découpe de légumes uniquement, ou si vous préférez un couteau plus polyvalent.

En effet, le couteau nakiri est spécialisé en coupe de légumes. Il excelle donc dans ce domaine, et sera généralement plus maniable qu’un santoku pour cet usage.

Le santoku, lui, est très bon en découpe de légumes, mais il permet aussi de couper beaucoup d’autres aliments avec plus d’aisance que le nakiri.

Gyuto VS santoku : lequel utiliser au quotidien ?

Le gyuto, c’est l’équivalent du couteau de chef européen, mais au japon.
Que choisir entre gyuto et santoku ?
Eh bien cela dépend encore de l’utilisation que vous ferez de votre couteau de cuisine.
Ces deux couteaux sont excellents et très polyvalents.

Seulement, le gyuto est généralement plus long que le santoku, et plus adapté pour émincer.
Le santoku lui sera plus maniable, et plus à l’aise sur de la découpe de légumes.

En quoi est fabriqué un Santoku ?

Forgeron

Les couteaux de cuisine japonais sont traditionnellement fabriqués en aluminium. Toutefois, les modèles de couteaux d’aujourd’hui sont fabriqués en acier. Les couteaux en acier sont généralement fabriqués en acier à haute teneur en carbone (inoxydable). Les fabricants de couteaux japonais utilisent fréquemment un procédé de “double anodisation” sur leurs lames pour produire de meilleures surfaces de coupe. Ce procédé crée une surface dense, de couleur naturelle, avec une finition mate et lisse. Ces zones retiennent mieux les aliments, ce qui rend le couteau plus facile à couper. De quoi est faite la surface de coupe d’un couteau Santoku ? Les couteaux Santoku japonais modernes sont bien équilibrés et faciles à couper. Ils sont fabriqués à partir d’un acier qui a été chromé pour donner une brillance rappelant l’argent sterling.

Comment utiliser un couteau japonais ?

Un couteau japonais est un couteau de cuisine, généralement doté d’une lame en acier bleuâtre, utilisé dans la cuisine du Japon. Il possède une lame fine et tranchante qui permet de couper la viande de manière très précise. La lame est fabriquée soit en acier au carbone, soit en acier inoxydable.

Les couteaux sont fabriqués dans le village de Sanjo Tanaka, dans la préfecture de Niigata, qui est également connu sous le nom de “village de l’épée japonaise”.

Comment choisir un couteau de cuisine japonais ?

Il est possible de porter un couteau de cuisine japonais pendant plusieurs années sans qu’il soit endommagé. Mais après quelques mois, la lame commencera à montrer des signes d’usure.

Les couteaux en acier inoxydable sont plus durs et tiennent mieux le tranchant que les couteaux en acier au carbone. Cela signifie que les couteaux utilisés à long terme doivent être fabriqués en acier inoxydable.

Les couteaux en acier au carbone peuvent être aiguisés à un degré élevé, mais ils ne peuvent pas supporter le processus de durcissement qui se produit pendant la cuisson. Cela se produit parce que l’acier au carbone est plus mou que l’acier inoxydable et devient plus fragile avec le temps en raison des flexions répétées dues à l’utilisation. Ce phénomène peut entraîner une usure du couteau car son tranchant devient trop fin lorsqu’il est trop courbé.

Vous en savez maintenant plus sur les couteaux japonais en général, et sur le santoku en particulier. Si vous avez des questions à propos de ces couteaux, vous pouvez nous contacter.

Quelques marques reconnues

  • Opinel
  • Kai
  • Shun
  • Kasumi
  • Victorinox
  • Tojiro
  • Haïku
  • Sabatier
  • Yaxell
  • Global
  • Shan Zu

Accessoires habituels

  • Coffrets ou set couteaux de la même gamme
  • Planches à découper
  • Aiguiseurs : permettent d’aiguiser couteaux et ciseaux
  • Pierre à aiguiser
  • Range couteaux